Sécheresse 2022 dans le département des Bouches-du-Rhône :
Passage en alerte renforcée du secteur Durance

Au regard de la situation de sécheresse qui s’accentue dans le département, le préfet des
Bouches-du-Rhône a pris ce jour un arrêté complétant plusieurs arrêtés préfectoraux pris
depuis le 1er avril dernier, qui placent :
• en état de vigilance l’ensemble du département ;
• en état d’alerte l’Arc aval, Crau, Crau Sud Alpilles, Touloubre aval, littoral est de
Marseille, littoral ouest de Marseille (46 communes1)
• en état d’alerte renforcée l’Arc amont, la Durance, la Touloubre amont (61
communes)
• en état de crise l’Huveaune amont & aval et le Réal de Jouques (19 communes)
La situation de sécheresse inédite par sa précocité continue à s’accentuer. Elle s’illustre par
la très faible humidité superficielle des sols (record bas atteint en juin et juillet 2022) et les
températures élevées (+ 3,6°C en température maximale, le mois de juillet à l’échelle du
département est le plus chaud depuis 1947 devant juillet 2006).
Le dernier épisode pluvieux significatif date du 23 juin. Le déficit de précipitations est
marqué pour le département, avec un cumul mensuel agrégé de 0,6 mm soit un déficit de
95 % en moyenne. Pour le moment juillet 2022 est le 3ᵉ mois de juillet le plus sec derrière
les mois de juillet 1983 et 1984.
Face à l’ampleur de la dégradation de la situation autant locale que régionale, le préfet
des Bouches-du-Rhône demande aux particuliers, collectivités, industriels, commerçants,
artisans et exploitants agricoles de suivre scrupuleusement les restrictions d’usage et
d’adopter un comportement quotidien solidaire et sobre dans l’utilisation des ressources
en eau. Des contrôles du bon respect de ces restrictions sont opérés par les services de
l’État.
Situation de la sécheresse dans les Bouches-du-Rhône :